L’assurance auto est l’un des contrats d’assurance les plus souscrits en France. Obligatoire depuis 1958, elle couvre les dommages matériels ou corporels que votre véhicule peut occasionner à autrui. La durée d’une assurance voiture est généralement de 1 an avec reconduction tacite de la part de l’assureur. Toutefois, l’assuré a la possibilité de résilier son assurance auto au terme de cette échéance. Éclairages.

Dans quel cas pouvez-vous résilier votre contrat assurance auto ?

Les paramètres de résiliation d’un contrat d’assurance auto sont très peu connus des Français. Ainsi, environ un quart des assurés voient leur contrat d’assurance reconduit tacitement chaque année. Pourtant, en vertu des nouvelles règlementations, ils disposent de la possibilité de résilier leur contrat selon les motifs suivants :

  • à l’échéance anniversaire du contrat ;
  • en cas de changement de situation ;
  • en cas de refus de réduction de prime ;
  • pour faire des économies ou pour bénéficier de garanties plus adaptées ;
  • etc.

Résilier le contrat à l’échéance anniversaire

La résiliation d’une assurance auto peut intervenir à l’échéance anniversaire du contrat. Dans ce cas, l’assuré adresse un courrier à son assureur pour lui notifier sa rétractation assurance auto. Le courrier doit être envoyé au moins un mois avant l’échéance anniversaire.

Résilier son assurance auto en cas de changement de situation

De nombreux événements ont un impact que le contrat d’assurance voiture. Ces changements de situation peuvent faire l’objet d’une résiliation :

  • modification de la situation matrimoniale ;
  • destruction ou au vol du véhicule ;
  • changement de profession ;
  • déménagement ;
  • vente du véhicule ;
  • etc.

Quel que soit le motif, l’assuré peut résilier son contrat d’assurance à tout moment. Cela est possible après un an de souscription grâce à la loi Hamon.

Ainsi, il dispose d’environ trois mois pour informer son assurance. Le délai de préavis varie toutefois en fonction des changements de situation. Par exemple, la lettre de résiliation d’assurance auto suite à la vente du véhicule doit être envoyée le lendemain du jour de cession du véhicule.

Résilier son contrat en cas de refus de réduction de prime

Tout assuré à la possibilité de demander une réduction de ses primes d’assurances, dès que les risques couverts ne sont plus importants. L’assureur est également en droit d’accepter ou de refuser. En cas de refus, l’assuré peut résilier le contrat. Il dispose alors de 30 jours pour mettre fin à son contrat.

Résilier son contrat pour faire des économies ou pour bénéficier de garanties plus adaptées

Il existe de multiples assurances auto en France. Pour bénéficier d’une meilleure couverture, l’assuré peut comparer plusieurs assureurs. Il pourrait par exemple opter pour celui qui lui offre l’assurance auto au kilomètre la moins chère.

Quelles sont les démarches à suivre avant toute résiliation de contrat ?

Quel que soit le motif de la résiliation, l’assuré doit d’abord souscrire à une nouvelle assurance auto. Cette démarche lui permet de toujours bénéficier d’une couverture assurance automobile conformément à la législation française. Au cours des différentes démarches auprès de son nouvel assureur, ce dernier lui fournit la note de couverture.

Le processus de résiliation peut être pris en charge par le nouvel assureur. Toutefois, les démarches de l’assurance auto résiliée pour non-paiement sont prises en charge par l’assureur principal.

Article précédentQuels sont les avantages d’un regroupement de crédits ?
Article suivantGarde d’enfants partagée : avantages et inconvénients