Alors que bon nombre de chasseurs ne s’adonneraient jamais à leur loisir préféré sans un bon casque antibruit, la protection auditive est cependant trop souvent négligée ou carrément ignorée par certains. Dans un loisir où l’ouïe est importante, quels sont les dangers de la chasse sans protection auditive ?

Les dangers de la chasse sans casque antibruit

Le tir des armes à feu peut causer des dommages aux oreilles, parfois de manière irréversible. Un seul tir d’un fusil de chasse de calibre 12 à courte portée est évalué à 165 décibels (dB). C’est plus fort qu’un avion au décollage (130 dB) ou qu’un concert de rock bruyant (110 dB). L’exposition la plus forte avec une protection auditive est de 140 dB, le seuil de douleur commençant à 120 dB.

Même s’il ne s’agit que d’un seul coup de feu à la fois, il s’agit toujours d’une explosion à 165 dB. C’est suffisamment fort pour causer des dommages auditifs permanents, avec une exposition de courte durée. Tous les chasseurs sont à risque, mais ceux qui chassent les oiseaux sont les plus exposés du fait qu’ils tirent beaucoup plus souvent. Par ailleurs, ils doivent également faire face aux tirs de leurs camarades chasseurs.

Pourquoi porter une protection auditive ?

Le principal avantage de la protection auditive est évident : protéger les oreilles des bruits forts en réduisant la quantité de bruit entrant dans l’oreille. Cependant, il existe également d’autres avantages secondaires, selon le type de casque antibruit choisi. Ces avantages comprennent notamment la suppression du bruit au-dessus d’un certain seuil. Cette fonctionnalité permet au tireur d’entendre des conversations normales tout en étouffant les coups de feu.

Éléments à prendre en compte en achetant un casque antibruit

Il existe de nombreux types de protection auditive pour la chasse. Pour cette raison, un chasseur doit tenir compte de plusieurs facteurs différents lorsqu’il choisit le type de protection auditive qu’il souhaite acheter.

Nombre d’utilisations

En fonction de la fréquence de chasse, et par conséquent du nombre de tirs, plusieurs options sont disponibles. Si vous êtes un chasseur occasionnel, inutile d’investir dans un matériel de compétition. Il existe de très bons casques antibruit à moins de 30 euros qui feront parfaitement l’affaire. Si vous êtes un chasseur régulier, un matériel plus adapté est recommandé, voire un matériel de qualité militaire.

Type d’utilisation

Le type de protection auditive dépend également de la manière dont vous l’utilisez et de ce que vous voulez entendre à un moment donné. Si vous avez besoin d’entendre des conversations ou des ordres, les casques antibruit électroniques sont parfaits. Ils permettent d’atténuer les coups de feu au-delà de 80 dB tout en laissant passer les sons plus faibles.

Indice de réduction de bruit

Chaque type de protection auditive a un indice de réduction du bruit. Plus il est élevé, mieux c’est.

Confort

Les casques antibruit peuvent offrir différents niveaux de confort en fonction des préférences personnelles. C’est au chasseur de choisir non seulement l’option avec laquelle il est le plus à l’aise, mais également en fonction de son utilisation car porter un casque toute une journée peut être inconfortable.

Article précédent8 avantages à jouer de la guitare électrique
Article suivantIdée de voyage : pourquoi visiter l’Espagne pendant vos vacances