La vidéosurveillance occupe aujourd’hui une place de choix dans les systèmes de sécurité. Sur le marché, différents modèles de caméras de surveillance sont proposés par les fabricants. Cependant, ils ne sont pas tous destinés aux mêmes usages. Pour une efficacité optimale, il faut savoir choisir le modèle adapté à vos besoins.

Une technologie analogique ou numérique ?

Les caméras analogiques sont de moins en moins préconisées. Elles sont aujourd’hui utilisées pour compléter d’anciens systèmes de vidéosurveillance. Elles ne fonctionnent qu’avec des matériels compatibles avec le système SECAM.

Les caméras numériques sont plutôt la tendance actuelle. C’est le type de modèle conseillé dans 99 % des cas. Elles tournent en Haute Définition et fonctionnent avec le système Pal. Dans cette catégorie, les caméras IP sont plus recommandées.

Une caméra de surveillance pour l’intérieur ou l’extérieur ?

Certaines caméras sont spécialement conçues pour l’extérieur. Elles sont adaptées à différentes températures et autres intempéries probables. Pour ces conditions spécifiques, optez pour des caméras certifiées IP66. Préférez un modèle dissuasif et motorisé permettant de filmer sous plusieurs angles.

Pour l’intérieur, privilégiez une caméra discrète dotée d’un objectif fisheye. Elle permet d’avoir une vue à 180 ° ou 360 ° selon ses fonctionnalités. La reconnaissance faciale et les détecteurs de mouvements sont aussi des atouts importants. Ils vous permettent de recevoir des alertes adaptées.

Dans les deux cas, veillez à la capacité infrarouge. Elle permet d’avoir des images de qualité la nuit. La portée de l’infrarouge varie entre 15 à 80 mètres.

La qualité d’images et du son

Les caméras numériques filment en HD (720 p), Full HD (1080 p) ou 4 K Ultra HD. Plus de souci à vous faire donc pour la qualité d’images. Un modèle HD vous permet déjà d’avoir des images couleur détaillées et contrastées. Cependant, une résolution élevée équivaut à une qualité supérieure d’images.

Aussi, avoir un bon micro est un point très important à prendre en compte. La qualité audio est importante pour identifier les voix en cas de besoin.

Le stockage

Les caméras de surveillance disposent de disque dur pour l’enregistrement. Le choix de l’enregistreur dépend du nombre de caméras reliées. Sa capacité peut être optimisée en changeant le disque dur. L’idéal est un enregistreur compatible à l’encodage H264.

Mais certains fournisseurs proposent une sauvegarde sur serveur. Cette option parait plus sécurisante en cas de vol du dispositif local.

Le visionnage

Grâce aux caméras IP, le visionnage peut se faire sur n’importe quel écran. En effet, il est possible de gérer votre vidéosurveillance depuis un iPhone, un smartphone, une tablette, un ordinateur ou une télévision connectée.

Pour un usage plus régulier, l’interface la plus appropriée reste le moniteur de vidéosurveillance. Un écran LCD est parfait pour cette tâche.

La consommation

La consommation est également un élément à ne pas négliger. Pour une utilisation de la vidéosurveillance à plein temps, optez pour une caméra à batterie rechargeable. Si la caméra est sur secteur à plein temps, cela peut augmenter votre consommation électrique, voire endommager l’appareil à la longue. 

Quel budget prévoir pour une caméra de surveillance ?

Le coût d’une caméra de surveillance va de quelques dizaines d’euros jusqu’à plusieurs centaines d’euros. En effet, cela dépend de la qualité, de la marque et des fonctionnalités. Certains fabricants proposent des systèmes simples, d’autres des kits tout-en-un. Les derniers, plus onéreux, embarquent plusieurs autres accessoires en plus de la caméra.

Article précédentLe zinc : un oligo-élément essentiel à l’organisme
Article suivantQuels sont les avantages de la cigarette électronique ?