La Russie est le plus grand pays du monde. Cette immensité territoriale lui confère bien des avantages sur le plan culturel, économique, et même politique. À ce titre, plusieurs raisons peuvent vous motiver à vous y rendre. Mais avant, il vous faut un visa pour la Russie en bonne et due forme.

Pourquoi obtenir un visa pour la Russie ?

Comme la plupart des pays du monde, la Russie est ouverte à tous les étrangers. Toutefois, on ne s’y rend pas comme on se déplace au sein de l’espace Schengen. Il vous faut donc un document qui atteste que vous êtes éligible à entrer dans le pays. Un visa est donc indispensable et il varie en fonction des objectifs de votre voyage.

On distingue à ce titre plusieurs types de visas pour entrer sur le territoire russe. Toutefois, les plus courants sont :

  • le visa touristique ;
  • le visa privé ;
  • le visa Affaires ou visa Business.

Avec la pandémie de la Covid-19, le visa touristique est un peu plus complexe à obtenir. En revanche, les deux autres sont délivrés lorsque le demandeur justifie :

  • de la présence d’une famille en Russie ;
  • de l’urgence de se rendre en Russie pour motif d’affaires, de sport ou d’aide humanitaire.

Comment obtenir un visa pour la Russie ?

Obtenir un visa pour la Russie est relativement simple. Pour les formalités, vous devez vous rendre à l’ambassade ou au consulat de Russie le plus proche de votre domicile. En France, la principale ambassade de Russie se trouve à Paris.

Mais le pays des Tsars dispose également de deux consulats dont l’un est à Strasbourg et l’autre à Marseille. Et si vous habitez Nice et ses environs, vous bénéficiez également d’une antenne à Villefranche-sur-Mer.

Les documents à fournir pour obtenir votre visa

Pour l’obtention de votre visa pour la Russie, il vous faut prévoir :

  • un passeport valide 6 mois après le retour envisagé ;
  • un formulaire de l’ambassade russe à remplir en ligne puis à imprimer ;
  • une photo d’identité récente de moins de 6 mois ;
  • une attestation d’assurance couvrant vos frais médicaux et de rapatriement à hauteur de 30 000 euros au moins ;
  • une invitation officielle.

Egalement appelée voucher, l’invitation officielle est délivrée par l’hôtel où vous êtes censé séjourner. Mais elle peut être aussi délivrée par une agence de voyages. Son équivalent dans le cas d’un visa de travail est la lettre d’invitation. C’est la société dans laquelle vous devrez accomplir votre mission professionnelle ou un FMS qui vous la fournit.

Les démarches pour obtenir un visa pour la Russie

Afin d’obtenir votre visa, vous êtes libre d’accomplir les différentes démarches vous-même. Mais vous pourriez également passer par des intermédiaires.

Les intermédiaires ont le double avantage de vous épargner les démarches administratives et de vous faire gagner du temps. Il existe des intermédiaires agrémentées par les ambassades russes elles-mêmes (VFS Global et VHS) et les intermédiaires indépendants. Ces derniers sont les plus couteux.   

Quel que soit le cas, le prix officiel d’un visa pour la Russie est de 35 euros. Mais si vous devez passer par des intermédiaires, il vous faudra prévoir au moins 80 euros de plus.

Article précédentComment choisir un lit bébé ?
Article suivantLe zinc : un oligo-élément essentiel à l’organisme