Plus besoin désormais d’avoir la main verte pour cultiver des légumes dans son appartement. Le potager connecté fait de vous un jardinier professionnel. Il est facile d’utilisation et ne requiert aucune connaissance particulière en jardinage. Focus.

Qu’est-ce qu’un potager connecté ?

Le potager connecté est un pot qui dispose d’une technologie pour faire pousser des plantes de façon autonome. En effet, il fait rapidement développer les graines, mieux que si elles étaient dans un environnement naturel. En conséquence, il fournit à la plante tous les éléments dont elle aura besoin pour sa croissance et sa santé.

Ce potager sert généralement à cultiver les plantes à l’intérieur, dans un appartement ou même au bureau. Par ailleurs, il fonctionne grâce à un ensemble d’équipements indispensables.

La lumière LED : essentielle pour les potagers connectés

Le potager connecté a besoin d’un système d’éclairage de qualité solaire. En effet, la lumière est fondamentale à la plante pour l’activation de la photosynthèse. Il s’agira donc pour notre pot ultramoderne de reproduire la lumière du soleil. La LED est dans ce cas, la technologie idéale.

L’éclairage LED a d’abord l’avantage d’être économe en matière de dépense d’énergie. De plus, sa température ne risque pas d’endommager les plantes, contrairement aux lampes traditionnelles. En outre, sa polyvalence permet d’avoir des lumières de couleurs différentes.

Il faut reconnaître que chaque type de LED agit différemment sur la plante. Par exemple, la LED rouge favorise la floraison, tandis que la lampe bleue participe au développement correct de l’essence végétale. Vous pouvez également les combiner selon les besoins de votre plante.

La lumière du potager connecté fonctionne de façon automatique. Son intensité est modifiable selon les saisons. Les heures d’allumage du système sont aussi programmables.

Une application mobile pour une gestion efficace

La gestion à distance du potager intelligent se fait au moyen d’une application mobile. Elle est téléchargeable sur smartphone Android ou iPhone. Elle vous informe continuellement de l’état de votre plante où que vous soyez.

Après l’installation de l’application sur votre appareil, vous recevrez des alertes pour arroser la plante. Elle vous enverra également des notifications quand il n’y a plus d’eau ou quand il faut compléter des nutriments. Pour cela, vous devrez la programmer selon l’espèce végétale à faire pousser et son niveau de croissance. Enfin, l’application mobile d’un potager connecté peut aussi fournir des conseils pour le bon développement de la plante.

La mini-pompe pour plus d’autonomie

Tous les potagers d’intérieurs ne disposent pas de mini-pompe. Cependant, c’est un accessoire d’une grande utilité. En effet, elle rend le pot beaucoup plus autonome. La mini-pompe se charge d’arroser automatiquement la plante de façon périodique. Bien que ce système d’arrosage soit efficace, il n’est pas indispensable pour un potager connecté.

Les capsules du potager d’intérieur

Elles sont d’une grande utilité pour le pot ultramoderne. Sans elles, votre potager sera juste un objet décoratif. En effet, les capsules contiennent les graines qui vont germer plus tard, ainsi que des nutriments. Ce type de jardin d’intérieur ne fonctionne donc pas avec les graines classiques.

Chaque marque de potager a sa capsule. Toutefois, il existe des pots universels qui acceptent différents types d’enveloppes d’organe végétal. Pour planter une graine, il faut déposer l’enveloppe sur un réceptacle à l’intérieur du potager connecté. Ensuite, arrosez-la convenablement selon les indications de l’application. Pour le reste, laissez-vous guider par le pot.

Article précédent5 choses à emporter lors de vos prochaines vacances
Article suivantComment choisir un château gonflable pour une fête d’enfants ?